images et objets pour une histoire millénaire
Société d'histoire et d'archéologie
du canton de Neuchâtel

Naissance de la Feuille d’Avis

Légende
Titre
Feuille d’Avis
Date
1738
Edition
[Neuchâtel], Chès François-Louis Liechtenhan
Collation
[2] p.
Dimensions
In-folio (16x33 cm)
Lieu de conservation
Bibliothèque publique et universitaire, Neuchâtel
Référence de l’œuvre
ZO 153 (fac-similé)
Contexte

En 1631, le journaliste et publiciste français Théophraste Renaudot avait fondé à Paris le Bureau d’adresse et une gazette recueillant offres et demandes d’emplois, de vente, de location, etc. S’inspirant de ce modèle, François-Louis Liechtenhan, un Neuchâtelois d’origine bâloise, tente l’expérience à Neuchâtel en 1738. Il crée ainsi, sous le nom de Feuille d’Avis, la première feuille commerciale connue dans la principauté. Sa publication semble éphémère : seuls les deux premiers numéros, datés du 2 et du 9 octobre 1738, nous sont parvenus. Deux ans plus tard, un nouvel essai sous le titre de Gazette utile et curieuse, édité au format in-quarto, ne connait pas plus de succès et cesse après sept mois.

Description

Imprimé sur une feuille de format in-folio (16x33 cm), le premier numéro de la Feuille d’Avis, daté du jeudi 2 octobre 1738, présente au recto sur deux colonnes des annonces classées par localités et par matières (offres de service, à louer, etc…). Au verso figurent des nouvelles politiques et militaires provenant des principales capitales européennes, afin de susciter l’intérêt des lecteurs et de les fidéliser.

Interprétation

Le XVIIIe siècle neuchâtelois se caractérise par un essor intellectuel propre aux Lumières. Entraînées par quelques personnalités cosmopolites, les recherches littéraires et scientifiques se multiplient, stimulant l’émulation et favorisant aussi le développement de l’imprimerie à Neuchâtel. La Feuille d’Avis souffre de la concurrence du Mercure suisse qui traite depuis 1732 autant de l’actualité politique que scientifique ou philosophique. Malgré cette première tentative avortée, d’autres éditeurs suivent la voie tracée par Liechtenhan : dès 1766 paraît régulièrement la Feuille d’Avis de Neuchâtel en Suisse qui devient bien plus tard l’Express.

En savoir plus ...

Schlup, Michel, Trésors de l'édition neuchâteloise, Hauterive : Ed. Gilles Attinger, 1981, pp. 48-51.

Le livre neuchâtelois, 1533-1983 : catalogue desexpositions commémoratives du 450e anniversaire de l’imprimerie neuchâteloise, Neuchâtel : Association suisse des arts graphiques, 1983, p. 31.

Auteur : Vincent Callet-Molin

Catégories: Littérature et sciences humaines, 1707-1805

Notice 473 sur 474.