images et objets pour une histoire millénaire
Société d'histoire et d'archéologie
du canton de Neuchâtel

Expéditions scientifiques dans les Alpes bernoises

Légende
Titre
L'Hôtel des Neuchâtelois sur le glacier de l'Aar
Auteur
Nicolet, Hercule (1801-1870)
Date
vers 1840
Technique
lithographie
Dimensions
H: 19,4 cm L: 29,7 cm
Lieu de conservation
Musée d’art et d’histoire, Neuchâtel
Référence de l’œuvre
H 3705
Contexte

Au début du 19e siècle, l’avancement des glaciers sucite plusieurs théories et de nombreuses discussions animent la Société helvétique des sciences naturelles. S’inspirant des idées émises notamment par Jean de Charpentier (1786-1855), Louis Agassiz (1807-1873) les vérifie et les complète sur le terrain par des observations et des expériences menées lors d’une série d’expéditions prolongées dans les Alpes. En 1840, il se rend sur le glacier inférieur de l’Aar afin d’y récolter des données scientifiques. Lors de cette campagne, les chercheurs logent durant une semaine dans une cabane construite à même le glacier et qui reçoit, ironiquement, le surnom d'Hôtel des Neuchâtelois.

Description

Profitant d’un énorme bloc de schiste qui forme un avant-toit, l’équipe scientifique neuchâteloise a établi son campement sur la grande moraine médiane du glacier. La construction d’un mur de renfort, la création d’un « plancher » avec des pierres plates, des brassées d’herbes en guise de litière complètent le confort spartiate de cette cabane improvisée. Un drapeau, planté au sommet du bloc rocheux, signale l’endroit loin à la ronde. En arrière-plan se dessine le vaste cirque montagneux des sommets entourant le glacier de l’Aar.

Interprétation

La renommée scientifique de Louis Agassiz est déjà grande en 1840. Ses nombreux ouvrages sur les poissons fossiles ont fait de lui une référence dans ce domaine. Ses recherches sur la glaciologie et ses expéditions dans les Alpes augmentent encore sa notoriété et font connaître Neuchâtel dans toute l’Europe. Ses publications scientifiques, richement illustrées par les lithographies d’Hercule Nicolet, diffusent largement le résultat de ses travaux. En 1846, il quitte Neuchâtel pour les Etats-Unis où il poursuit une brillante carrière de professeur. Ses thèses fixistes et de ses doctrines raciales sont par la suite remises en cause.

En savoir plus ...

Schaer, Jean-Paul, « Jean-Louis Agassiz », in : Biographies neuchâteloises, tome III, Hauterive : Ed. Gilles Attinger, 2001, pp. 9-16.

Kaeser, Marc-Antoine, Un savant séducteur : Louis Agassiz (1807-1873), prophète de la science, Vevey : L'Aire, 2007.

 Kaeser, Marc-Antoine, « Louis Agassiz », in : Dictionnaire historique et critique du racisme, Paris : Presses Universitaires de France, 2010.

Lurie, Edward, Louis Agassiz, A Life in Science, Baltimore : Johns Hopkins University Press, 1960.

Auteur : Vincent Callet-Molin

Catégories: Sciences et techniques, 1806-1848

Notice 417 sur 474.