images et objets pour une histoire millénaire
Société d'histoire et d'archéologie
du canton de Neuchâtel

L’autorité de la ville sur son territoire

 

« [Les bornes] dont il est question ici servaient à circonscrire le territoire sur lequel s’étendait le droit de police de la ville (Burgziehl). Les plus importantes se trouvaient sur les grands axes de circulation. Pour symboliser l’autorité de la Ville sur le territoire que l’on quittait ou dans lequel on entrait, on sculptait sur ces bornes une main dont le pouce, l’index et le médius étaient dressés et les deux derniers doigts rabattus sur la paume, dans la position traditionnelle de la prestation de serment. Des bornes secondaires étaient simplement frappées du B de Burgziehl. Au-delà de ces limites, l’autorité de police relevait des services du prince. »  

 

La question du jour est réalisée en collaboration avec les Editions Attinger. La réponse provient de l’ouvrage de Jean-Pierre Jelmini, Neuchâtel 1011-2011, mille ans – mille questions – mille et une réponses, question 120.