images et objets pour une histoire millénaire
Société d'histoire et d'archéologie
du canton de Neuchâtel

Michel Egloff raconte les fouilles de la N5

Array
Légende
Titre de l’émission
Journal du soir (La 1ère), série « Ici, autrefois »
Animateur RSR
Girardin, Manuel
Participant
Egloff, Michel
Date de diffusion
30 septembre 1990
Technique
bande magnétique, numérisée
Durée de l’archive
25’47’’
Durée de l’extrait
5’34’’
Lieu de conservation
Radio Télévision Suisse (RTS), Lausanne
Cote d’origine de l’archive
17836
Illustration
Michel Egloff, photo anonyme, 1994 © Bibliothèque de la ville de La Chaux-de-Fonds, Département audiovisuel (DAV), Fonds L’Express
Contexte

La construction de la N5 sur le territoire neuchâtelois est une entreprise de longue haleine dont les premiers projets datent de 1955. Ce très important chantier donne lieu a de nombreuses découvertes archéologiques. Un décret fédéral de 1961 permet en effet le financement des fouilles et le sauvetage des vestiges archéologiques sur le tracé des routes nationales. Michel Egloff, professeur d’archéologie, archéologue cantonal et futur directeur du Laténium, a dirigé l’ensemble de ces travaux.

Description

Cette interview faite in situ, comme l’indique le bruit du vent dans le micro, permet à Michel Egloff de décrire l’habitat, les coutumes et l’aspect des hommes qui ont vécu le long de la rive il y a 12'000 ans. Chasseurs de chevaux sauvages plutôt que de rennes, plus rares dans nos contrées, ils se réunissaient pour manger autour de foyers. Michel Egloff décrit aussi les techniques de fouilles et l’exploit technique qui consista à extraire et déplacer d’un coup un bloc de 390 tonnes (11 mètres sur 6 !) du chantier de la N5, de manière à pouvoir le fouiller tranquillement, à l’endroit même où s’élève aujourd’hui le Laténium.

Interprétation

Les chantiers de la N5 ont constitué une chance pour les archéologues neuchâtelois, tout en leur imposant parfois des délais contraignants dus à l’avancement des travaux. Ces fouilles archéologiques décisives ont permis d’amasser une foule de renseignements sur la vie des habitants de la région et de récolter des dizaines de milliers de pièces archéologiques, rendant nécessaire la construction d’un musée plus spacieux que celui situé derrière l’Hôtel DuPeyrou. Le Laténium, inauguré à Hauterive en 2001, nait de ce besoin. Michel Egloff en est le principal instigateur.

En savoir plus ...

Arnold, Béat ; Bauermeister, Nicole ; Ramseyer, Denis (textes réunis par), Archéologie plurielle : mélanges offerts à Michel Egloff à l'occasion de son 65e anniversaire, collection Archéologie neuchâteloise no 34, Hauterive : Service et musée cantonal d'archéologie de Neuchâtel, 2006.

Routes neuchâteloises, Hauterive : Ed. Gilles Attinger, 1995, pp. 132-139.

Neuchâtel. Promenades sonores dans le temps d’une ville millénaire, archives radio publiées à l’occasion du Millénaire de la Ville de Neuchâtel.CD + livret de 32 pages. RTS 2011

Auteur : Blaise DuPasquier

Catégories: Littérature et sciences humaines, 1980-2011

Notice 235 sur 474.